OHAYO CAFE BLISS

OHAYO CAFE BLISS

Pourquoi vous n'avez jamais goûté de Wasabi?

Peut être que ce titre vous surprends et il n’est pas exclu que vous ayez pensé pendant quelques secondes « et si c’était juste un titre accrocheur pour me faire cliquer sur ce lien »… Je vous rassure tout de suite, dans cet article je vous explique pourquoi vous n’avez probablement jamais goûté de wasabi dans votre vie. Pour bien comprendre, revenons sur quelques bases importantes.

Véritable wasabi et racine de wasabi
Purée de wasabi frotté sur une planche grainée

Pimenter votre vie avec du Wasabi

Vous vous êtes peut être demandé ce qu’était cette petite noix de crème verte qui orne le coin de vos plateaux de sushi dans votre restaurant préféré.

Vous l’avez goûté et qu’elle a été votre surprise, j’imagine ! Pas de grand mystère, il s’agit du wasabi, et c’est un condiment de la cuisine japonaise principalement cultivé dans les régions de Nagano et Shizuoka.

Le wasabi est issu d’une plante qui porte le même nom. Pour être tout à fait précis, le wasabi provient de la tige de cette plante, de la partie qui ressemble à une racine ou un bulbe. Le wasabi pousse le long des cours d’eau et pas en terre bien que ce soit une plante et comme on pourrait l’imaginer.

Arrivée à maturité, cette tige est ouverte et frottée contre une plaque grainée, à la manière d’une râpe, ce qui laisse un résidu semblable à une purée, c’est cela le wasabi. Cette purée est plutôt de couleur vert anisée (vert très pâle) et libère son piquant pendant une quinzaine de minute à l’air libre.

Pourquoi vous n’avez probablement jamais goûté du wasabi

La plante de wasabi met environ 12 à 18  mois pour atteindre son stade de maturité. Cela signifie que c’est un procédé long et couteux.

De plus, le wasabi doit être consommé frais et ses effets piquants s’évaporent seulement 15 minutes après avoir été préparé. Il n’est donc pas vraiment envisageable de le produire en chaine et de le commercialiser à l’étranger.

Mais qu’est-ce donc que cette purée verte qui m’est servi au restaurant ? Eh bien, sachez que la plupart des wasabi que l’on retrouve en épicerie sont donc de l’ersatz de raifort et de moutarde colorés artificiellement en vert pour rappeler le wasabi.

En épicerie, vous le trouverez sous tout un tas de formes : en tube, en poudre, en sachet et frais chez certains épiciers spécialisés.

Racine de wasabi et racine de Raifort
A gauche du raifort, à droite du wasabi

La grande famille du Wasabi

Le « wasabi » de votre restaurant préféré est donc probablement un mélange de raifort et de moutarde. Et ce n’est pas étonnant !

Le raifort est une racine blanche plutôt consommée en Europe et souvent utilisée pour relever les plats occidentaux. Et bien que le wasabi soit souvent qualifié de moutarde, sachez qu’il existe une moutarde japonaise et qu’on appelle karashi.

Semblable à la moutarde européenne, le karashi est une moutarde japonaise à base de graine de moutarde brune et de couleur ocre.

Le karashi est célèbre grâce au natto, un plat typiquement japonais, souvent consommé au petit déjeuner et mélangé énergiquement au karashi.

Pour être sur de consommer du vrai wasabi ou du moins ce qui s’en rapproche le plus, vous pouvez reconnaître le kanji (caractère) Hon 本sur les emballages qui peut se traduire comme « original » ou « vrai ».

Le mythe autour du wasabi

A toutes celles et ceux qui ont gouté du wasabi, savent que ce condiment monte rapidement au nez et qu’avalé de travers, il peut même vous amener aux larmes ! Et pour cause, lorsque vous mangez du wasabi, c’est votre nerf trijumeau, situé au niveau des tempes qui est stimulé.

Le pouvoir du wasabi est si puissant que des études ont été mené pour développer des procédés permettant d’utiliser le wasabi pour réveiller olfactivement des personnes en danger.

Wasabi gingembre mariné et sauce soja

Les intérêts de consommer du wasabi

Ici encore, pas de grande surprise, le wasabi est un allié de votre santé.

Tout d’abord, c’est un agent naturel antibactérien. En effet, composé d’isothiocyanate, il empêcherait les bactéries de se fixer sur les dents.

De plus, des études ont montré que sa consommation élevée permettrait de freiner l’évolution de tumeurs du système digestif notamment chez le rat.

Riche en vitamine C, son piquant aide également à déboucher le nez. Et oui, on a déjà tous eu un morceau de wasabi collé sur le palais ! Pratique quand on est enrhumé, même si c’est pas très agréable.

Enfin, il facilite la digestion et atténue l’odeur du poisson lorsqu’il est cuisiné avec.

Alors n’hésitez plus à consommer du wasabi lors de votre prochaine sortie restau.

Sous quelle forme consommer du wasabi

Pour ce qui est de le consommer, il y en a pour tous les goûts. Le wasabi est une vrai star de la cuisine japonaise et des japonais. Ce condiment est si apprécié que vous le retrouverez sous toutes ces formes !

Généralement servi avec les sushi et temaki car il se marie bien au poisson, vous le retrouverez aussi bien en accompagnement de vos soba ou en noisette directement sur votre viande rouge. Car tout comme le piment, c’est une affaire de goût mais globalement, il s’accorde avec tout.

Attention néanmoins, à ceux qui n’aimeraient pas ce condiment. Au Japon, le wasabi est automatiquement inclus dans les sushi. Une petite noix est déposé entre la tranche de poisson et la boulette de riz. Si vous ne souhaitez pas en consommer, il faudra vous manifester au préalable.

Mélangé aux soupes ou purées, il permet de relever le goût et de parfumer. Evidemment suivant la dose que vous intégrez, son piquant se ressentira ou non à la préparation. Plus simplement, dilué dans votre sauce soja, il apportera une touche de pep’s dans vos plats.

Si vous adorez le wasabi alors les japonais vous le rendront bien. Tout aussi célèbre que le thé matcha il existe une multitude de produit aromatisé au wasabi, que ce soit les chips et autres apéritifs, les bonbons, gâteaux, glaces, soda et même la bière !

J’espère que vous avez apprécié lire cet article. Pour en savoir plus, retrouvez moi en atelier de cuisine sur le planning:

Planning – Ohayô Café Bliss (ohayocafebliss.fr)

Envie d’apprendre le Japonais? Remplis le formulaire suivant pour recevoir toutes les informations:

Pour être informé-e rapidement des prochains évènements:

Une question? Une demande particulière?
Café vacances vietnam

Les ateliers Ohayô

Ohayô bentô c'est des ateliers de cuisine, mais pas que! Rendez-vous dans la page "Les ateliers Ohayô", je vous explique tout!

Café latte muffin

Ohayô Café

Ohayô café c'est mon projet long terme mais pas si loin! Si vous êtes de Rennes et passionnés du Japon ou simplement curieux, rendez vous dans la page "Mon café Japonais", je vous explique tout!

Huile de sésame

L’huile de sésame

Voici l’incontournable huile de sésame qui ponctue toutes les grandes recettes de cuisine japonaise!

Bol riz blanc et furikake à l'umeboshi

Gomasio et Furikake

Article de blog #2 Gomasio et Furikake, textures, couleurs et goûts. Sortez votre riz de l’ennui avec cette botte secrète japonaise!

pate de miso rouge

Le Miso

Article de blog #1 Le Miso, formes, couleurs et goûts. Je vous dis tout sur la pâte de miso, un incontournable de la cuisine japonaise.

Pourquoi vous n'avez jamais goûté de Wasabi?

Peut être que ce titre vous surprends et il n’est pas exclu que vous ayez pensé pendant quelques secondes « et si c’était juste un titre accrocheur pour me faire cliquer sur ce lien »… Je vous rassure tout de suite, dans cet article je vous explique pourquoi vous n’avez probablement jamais goûté de wasabi dans votre vie. Pour bien comprendre, revenons sur quelques bases importantes.

Véritable wasabi et racine de wasabi
Purée de wasabi frotté sur une planche grainée

Pimenter votre vie avec du Wasabi

Vous vous êtes peut être demandé ce qu’était cette petite noix de crème verte qui orne le coin de vos plateaux de sushi dans votre restaurant préféré.

Vous l’avez goûté et qu’elle a été votre surprise, j’imagine ! Pas de grand mystère, il s’agit du wasabi, et c’est un condiment de la cuisine japonaise principalement cultivé dans les régions de Nagano et Shizuoka.

Le wasabi est issu d’une plante qui porte le même nom. Pour être tout à fait précis, le wasabi provient de la tige de cette plante, de la partie qui ressemble à une racine ou un bulbe. Le wasabi pousse le long des cours d’eau et pas en terre bien que ce soit une plante et comme on pourrait l’imaginer.

Arrivée à maturité, cette tige est ouverte et frottée contre une plaque grainée, à la manière d’une râpe, ce qui laisse un résidu semblable à une purée, c’est cela le wasabi. Cette purée est plutôt de couleur vert anisée (vert très pâle) et libère son piquant pendant une quinzaine de minute à l’air libre.

Pourquoi vous n’avez probablement jamais goûté du wasabi

La plante de wasabi met environ 12 à 18  mois pour atteindre son stade de maturité. Cela signifie que c’est un procédé long et couteux.

De plus, le wasabi doit être consommé frais et ses effets piquants s’évaporent seulement 15 minutes après avoir été préparé. Il n’est donc pas vraiment envisageable de le produire en chaine et de le commercialiser à l’étranger.

Mais qu’est-ce donc que cette purée verte qui m’est servi au restaurant ? Eh bien, sachez que la plupart des wasabi que l’on retrouve en épicerie sont donc de l’ersatz de raifort et de moutarde colorés artificiellement en vert pour rappeler le wasabi.

En épicerie, vous le trouverez sous tout un tas de formes : en tube, en poudre, en sachet et frais chez certains épiciers spécialisés.

Racine de wasabi et racine de Raifort
A gauche du raifort, à droite du wasabi

La grande famille du Wasabi

Le « wasabi » de votre restaurant préféré est donc probablement un mélange de raifort et de moutarde. Et ce n’est pas étonnant !

Le raifort est une racine blanche plutôt consommée en Europe et souvent utilisée pour relever les plats occidentaux. Et bien que le wasabi soit souvent qualifié de moutarde, sachez qu’il existe une moutarde japonaise et qu’on appelle karashi.

Semblable à la moutarde européenne, le karashi est une moutarde japonaise à base de graine de moutarde brune et de couleur ocre.

Le karashi est célèbre grâce au natto, un plat typiquement japonais, souvent consommé au petit déjeuner et mélangé énergiquement au karashi.

Pour être sur de consommer du vrai wasabi ou du moins ce qui s’en rapproche le plus, vous pouvez reconnaître le kanji (caractère) Hon 本sur les emballages qui peut se traduire comme « original » ou « vrai ».

Le mythe autour du wasabi

A toutes celles et ceux qui ont gouté du wasabi, savent que ce condiment monte rapidement au nez et qu’avalé de travers, il peut même vous amener aux larmes ! Et pour cause, lorsque vous mangez du wasabi, c’est votre nerf trijumeau, situé au niveau des tempes qui est stimulé.

Le pouvoir du wasabi est si puissant que des études ont été mené pour développer des procédés permettant d’utiliser le wasabi pour réveiller olfactivement des personnes en danger.

Wasabi gingembre mariné et sauce soja

Les intérêts de consommer du wasabi

Ici encore, pas de grande surprise, le wasabi est un allié de votre santé.

Tout d’abord, c’est un agent naturel antibactérien. En effet, composé d’isothiocyanate, il empêcherait les bactéries de se fixer sur les dents.

De plus, des études ont montré que sa consommation élevée permettrait de freiner l’évolution de tumeurs du système digestif notamment chez le rat.

Riche en vitamine C, son piquant aide également à déboucher le nez. Et oui, on a déjà tous eu un morceau de wasabi collé sur le palais ! Pratique quand on est enrhumé, même si c’est pas très agréable.

Enfin, il facilite la digestion et atténue l’odeur du poisson lorsqu’il est cuisiné avec.

Alors n’hésitez plus à consommer du wasabi lors de votre prochaine sortie restau.

Sous quelle forme consommer du wasabi

Pour ce qui est de le consommer, il y en a pour tous les goûts. Le wasabi est une vrai star de la cuisine japonaise et des japonais. Ce condiment est si apprécié que vous le retrouverez sous toutes ces formes !

Généralement servi avec les sushi et temaki car il se marie bien au poisson, vous le retrouverez aussi bien en accompagnement de vos soba ou en noisette directement sur votre viande rouge. Car tout comme le piment, c’est une affaire de goût mais globalement, il s’accorde avec tout.

Attention néanmoins, à ceux qui n’aimeraient pas ce condiment. Au Japon, le wasabi est automatiquement inclus dans les sushi. Une petite noix est déposé entre la tranche de poisson et la boulette de riz. Si vous ne souhaitez pas en consommer, il faudra vous manifester au préalable.

Mélangé aux soupes ou purées, il permet de relever le goût et de parfumer. Evidemment suivant la dose que vous intégrez, son piquant se ressentira ou non à la préparation. Plus simplement, dilué dans votre sauce soja, il apportera une touche de pep’s dans vos plats.

Si vous adorez le wasabi alors les japonais vous le rendront bien. Tout aussi célèbre que le thé matcha il existe une multitude de produit aromatisé au wasabi, que ce soit les chips et autres apéritifs, les bonbons, gâteaux, glaces, soda et même la bière !

J’espère que vous avez apprécié lire cet article. Pour en savoir plus, retrouvez moi en atelier de cuisine sur le planning:

Planning – Ohayô Café Bliss (ohayocafebliss.fr)

Envie d’apprendre le Japonais? Remplis le formulaire suivant pour recevoir toutes les informations:

Pour être informé-e rapidement des prochains évènements:

Une question? Une demande particulière?
Café vacances vietnam

Les ateliers Ohayô

Ohayô bentô c'est des ateliers de cuisine, mais pas que! Rendez-vous dans la page "Les ateliers Ohayô", je vous explique tout!

Café latte muffin

Ohayô Café

Ohayô café c'est mon projet long terme mais pas si loin! Si vous êtes de Rennes et passionnés du Japon ou simplement curieux, rendez vous dans la page "Mon café Japonais", je vous explique tout!

Huile de sésame

L’huile de sésame

Voici l’incontournable huile de sésame qui ponctue toutes les grandes recettes de cuisine japonaise!

Bol riz blanc et furikake à l'umeboshi

Gomasio et Furikake

Article de blog #2 Gomasio et Furikake, textures, couleurs et goûts. Sortez votre riz de l’ennui avec cette botte secrète japonaise!

pate de miso rouge

Le Miso

Article de blog #1 Le Miso, formes, couleurs et goûts. Je vous dis tout sur la pâte de miso, un incontournable de la cuisine japonaise.

Tu recherches des cours de Japonais?

Tu es un professionnel dans un domaine de la culture japonaise et tu cherches une communauté?

OHAYO CAFE BLISS

Actuellement à Rennes

Mobile en Ille et Vilaine!

Sauf mention contraire, les photos, textes et recettes publiés sur Ohayô Café bliss sont protégés par le droit d’auteur. Copyright Estelle Yee © 2021.
Votre navigation sur ce site constitue acceptation de notre politique de confidentialité des données.
Tous les droits sont réservés et aucune reproduction n’est permise sans l’autorisation expresse de l’auteur.